Les Sept dégustateurs du soir avait été recruté par Raf pour défendre le village du Bordeaux blanc submergé par la réputation de ses rouges.

DSC_0321

 

Pour une soirée où le Sauvignon sera en bonne place, le plus célèbre des Nouveau-Zélandais Cloudy Bay nous sert de boute-en-train.

Puis viennent à l’aveugle les 6 bouteilles :

 


Vin#1 – Bordeaux Entre deux Mers – André Lurton, Château Tour de Bonnet blanc 2014

DSC_0316
Style de vin Frais et Fruité
Assemblage Sauvignon 52% / Sémillon 33% / Muscadelle 15%
Météo L'hiver et le printemps ont été très doux. Mais l'été 2014 n’a pas tenu ses promesses : pluviométrie élevée en juillet, fraîcheur en août. Un été indien inespéré, à partir de septembre, avec des températures élevées, a été très favorable à la récolte et à l'obtention d'une bonne maturité.

Nez variétal de bourgeon de cassis, de buis. Avec des notes de miel et de cire d’abeille
La bouche est sur l’amertume avec une finale citronnée.

Note moyenne: 14,3. Première note ex-aequo, mais pas significativement différente des 4 premières.


Vin#2 – Bordeaux Graves – Château Chantegrive, cuvée Caroline blanc 2012

SURFACE 16hectares
SOL Sable graveleux et sous-sol de nature argilo-calcaire. Exposition plein sud.
DENSITÉ 6500 pieds/ hectare
ÂGE MOYEN 35 ans
CÉPAGES 50% Sémillon & 50% Sauvignon
CULTURE Culture raisonnée, vignes enherbées, ébourgeonnage & éclaircissage
VENDANGES Manuelles en petites cagettes et pressurage à l’abri de l’oxygène.
VINIFICATION Macération pelliculaire à froid, stabulation à froid durant 3 semaines puis fermentation et élevage sur lies en barriques de chêne français (50% neuves) durant 9 mois et bâtonnages réguliers.
PRODUCTION 55 000 bouteilles.

DSC_0317

La couleur est foncée. Le nez est terne, avec des senteurs de reblochon et de chat stressé (la poésie de Bapt ressurgie dès le deuxième vin).
La bouche est sur le pétrole et le zan fait penser à un Pessac ou un Riesling pour les dégustateurs de compétition. Mielleuse et sucré. Finale sur des notes fumées.

Note moyenne  14,3 Première note ex-aequo, mais pas significativement différente des 4 premières. Il aurait pu passer ne tête si l’un des dégustateurs ne l’avait pas aussi franchement repoussé.


 Vin#3 – Bordeaux Entre deux Mers – Cheval Quancard, Cuvée Hortense – Prestige 2014

DSC_0315

Une grande Cuvée de Cheval Quancard issue de raisins sélectionnés à la parcelle et vinifiés en barriques de chêne (renouvelées pour deux tiers chaque année) durant 6 mois.  L’accent est mis sur le Sauvignon (70% ), le Sémillon (20%) et la Muscadelle (10%).
Localisation : Bordeaux
Terroirs : Argilo-calcaire
Densité de plantation : 4500 pieds / hectare
Rendement : 72 hectolitres / hectare

Moins de buis au nez.
En bouche l’équilibre est moins réussi, plus sur l’acidité. Des notes de fruits à noyau. Gout de liquoreux sans sucre. Fleur d’oranger et finale sur le bois.

Note moyenne 13,7. Deuxième note de la séance, mais pas significativement différente des 4 premières


Vin#4 – Bordeaux Grand Cru classé de Graves Pessac Léognan – Château Carbonnieux 2010

  DSC_0318

Bouteille morte: sur l’oxydation des vins jaunes et des odeurs fécales repoussantes (Cacarbonnieux)
Indigne d’un Grand Cru Classé. Bouteille de loin la plus chère de la séance. Elle a dû avoir une histoire avant d’atterrir dans l’armoire à vins du Leclerc où Raf est allée la chercher.


Vin#5 – Bordeaux Graves Pessac Léognan – Château Tour Léognan blanc 2014

DSC_0319 Sauvignon : 50%, Sémillon : 50%
Second vin de Château Carbonnieux

Le nez est sur l’acidité du citron. Des relents de lait fermenté, tourné. Un peu musqué (aisselle de renard dixit notre goupil Bapt), sueur.
Bouche sur l’acidité de la cerise.

Note moyenne 9,4. Leur second vin n’arrive pas à redresser la réputation flinguée ce soir de Carbonnieux.


Vin#4 – Bordeaux Grand Cru classé de Graves Pessac Léognan – Château Couhins 1996

Un vieux millésime de l’employeur de beaucoup de dégustateur du soir. La dégustation à l’aveugle a permis de ne pas exercer notre droit de réserve. DSC_0320

Robe difficilement comparable tellement les années ont changé la donne.
Nez végétal, de bacon fumé, d’ananas rôti.
En bouche pas trop de gras et acidité écrasante.

Note moyenne 12,7. Statistiquement pas différente des 3 meilleurs.

 


image

 

image