Premier rendez-vous de l’année 2018 avec l’arrivée de nouveaux candidats pour venir grossir les Fines Goules.Nous avions pourtant enfermé Cédrig dans son bureau pour ne pas faire une trop mauvaise première impression. Mais Emilie a quand même préféré se faire porter pâle pour leur première apparition et a laissé à Arnaud venir en éclaireur. Les bras chargés de fromages pour amadouer les gastronomes dans le sens du gras.


En l’absence de reine, nous avions tout de même innové en tirant les rois pour la première fois que les Fines Goules sont sur le web.(Et oui, vous pouvez agrandir l’image: c’et bien un verre d’eau que Bap est en train de boire; Monsieur ayant maintenant un employeur permanent qui l’a recruté pour son sérieux etPetit apéro sa probité)

Lors de la précédente séance nous avions profité de l’absence de Raf pour décider de lui affliger une séance sur le vin rouge de son pays natal: le Cabernet Franc de Loire.Raf a renié les vins de sa région et ne supporte plus le Cabernet Franc qui dilués dans les Saint Emilion infusés de chêne neuf, et il n’a pas les moyens de se convertir au Château Cheval Blanc pour revoir son jugement sur ce cépage si ancien et vénérable.

Les bouteilles ont été choisies dans les caves personnelles de Cyril et Kiki, plus une invitée mystère de Bap (ou plutôt des mystérieuses sources d’approvisionnement de Bap).Trop de bouteilles pour notre quota de 6, mais heureusement nous avons pu en repêcher une 7ème pour compenser la défaillance pas du tout mystérieuse d’une bouteille. Seule une bouteille débouchée est restée sur le carreau, légitimement pour ses 50% de côt qui l’écartait du thème.

 

20180126_185811.jpg

 

Les bouteilles de la dégustation rangées géographiquement d’Angers à Tours (d’Ouest en Est).
(Le vin mystère n’est pas à sa place, étant plus près de Nantes que d’Angers)

 

Les vins ont été servies anonymes transvasés dans des bouteilles bordelaises une à deux heures avant la séance. Certaines bouteilles ont attendues un peu longtemps dehors sur le palier et ont tout juste atteint la température de service minium de 16°C.

Sept bouteilles de Cabernet Franc, sept vignerons, six appellations, cinq millésimes différents.

Dans l’ordre de la dégustation:


Vin#1 – Anjou – Charlotte et Thomas Garsin Clos de l’Elu, Anjou, l’Aiglerie 2014

Bouteille de la cave de Kiki (19,50€ ?)
Le terroir de l’Aiglerie,orienté plein sud,entoure le château du même nom et domine la vallée du Layon. Un environnement privilégié qui donne à ce vin profondeur et élégance.
Cépage Cabernet franc 90% Grolleau10%

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur violette. Nez cèdre, pin, bois vert. Entre vinaigre et sucré. Entre solvant et fraise écrasée.
Bouche sur les tanins rugueux, astringent. des épices (clou de girofle, poivre). Apreté et court. Un soupçon de poivron vert.

Note moyenne: 14,4. La meilleure note de la dégustation, bien que nous avons eu des avis bien trop contrasté pour que ce soit significatif.

  20180126_185944.jpg


Vin#2 - Touraine – Domaine Charles Joguet, Chinon, Clos du Chêne Vert 2006

 20180126_190006.jpg

Bouteille de la cave de Cyril (31€ ?)

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur de vieux vin, orange/brique.
Nez très différent du premier. Peu agréable pour certains. Plus doux et discret. Feuilles mortes, jus de viande, fond de sauce et cerise.
Bouche passée (aqueux), fade. Un peu de champignon pas très noble

Note moyenne: 12,9 Dans la seconde moitié des vins de la soirée.

 


Vin #3 - Loire – Vignoble Cognè, Val de Loire, Cabernet Franc 2014

Bouteille achetée en offre Box par Bap.(11,30€ ?)

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur très violette, flashy, foncée.
Nez donne le haut le cœur (fiente de poule, marrée basse, coquillage plus très frais). Yaourt et cuir.
Bouche lactée. Plat. Gras et rond. de l’alcool et un peu de poivron.
Certainement une bouteille à problème parce-qu’il y a aucune raison pour que ce vin ait pu avoir une médaille au Concours Général Agricole.

 Note moyenne: 8,1. Il a fait l’unanimité contre lui. Malheureusement pour Bap, une pièce à charge à nouveau contre lui: pour la première séance de l’année, il nous ramène une bouteille qui ne peut guère plaire qu’à des bobos parisiens avides de Bret.

 20180126_190024.jpg

 


Vin#4 - Anjou – Domaine de Saint Just, Saumur Champigny, Montée des Roches 2012

 

20180126_190055.jpg 

Bouteille de la cave de Cyril (14€ ?)
 

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Robe rouge aux nuances orangées.
Nez alcool et fruits rouges, presque vanille.Ananas, sucre de canne. Très agréable. Pas de poivré, de la maturité.Un soupçon de solvant.
Bouche acide. Cerise. Moins complexe et avenant que le nez.

Note moyenne: 13,6 Le troisième vin du podium de la soirée


Vin#5 – Touraine – Couly Dutheil, Chinon, Clos de l’Echo 2013

Bouteille habillée et vendue par JC Rigollet de la cave de Kiki (12,80€ ?).

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur claire.
Nez de bordeaux léger, vanille, caramel.
Bouche décevante pour certains et agréable pour d’autres. douceur lactée sucrée. Gouleyant.

Note moyenne: 12,8 La moins bonne note des 6 bien qu’elle ne soit pas significativement différent de la première.

20180126_190121.jpg 


Vin#6 – Touraine – Yannick Amirault, Saint Nicolas de Touraine, La Mine 2004 

  20180126_190141.jpg

Bouteille de la cave de Cyril (14€ ?)

Ce que les Fines Goules en ont pensé: Couleur vieillie, des dépôts. Presque idem vin#2.
Nez poivron, pruneau. Fromage de bolognaise (pardon pour les italiens mais Nico fait fondre une couverture de gruyère sur ses spaghettis bolognaises). Caramel crémeux.
Bouche puissante, épicée. Groseille aussi. Equilibre entre acidité et astringence. De la fraicheur.

Note moyenne: 14,0 Deuxième du podium de la soirée.

 


Vin#7 – Touraine – Domaine des Ouches, Bourgeuil, Clos Boireaux 2005

Bouteille de la cave de Cyril (12,90€). Bouteille servie suite à la non-conformité de la bouteille #3.

Ce que les Fines Goules en ont pensé:Robe opaque. Gros dépôt.
Nez vernis. Pas aussi exubérant que la densité de la robe.
Bouche grasse sur le début mais vite très tannique.

Note moyenne: 13,4 .

 20180126_190159.jpg


Le coin du statisticien

 

IMG_20180126_133404_processed.jpg

 

A part Bap qui reste passionné par le vin jusqu’à finir les bouteilles en fin de séance, les Fines Goules ont une forte attirance pour les écrans bleus dès qu’ils sont repus de vins et de fromage…

Des classements très différents entre dégustateurs. Les deux vins appréciés de façon la plus similaire les vin#4 et #6 sont ainsi issus des deux rives de la Loire (Saumur-Champigny et Saint Nicolas de Gourgeuil) et avec 8 ans d’écart.
Le Vin#1 se démarque des styles peut-être avec sa touche fruitée et soyeuse de Groleau.

 

image

 

 Pour les affinités entre dégustateurs, Pour son arrivée dans les Fines Goules s’intègre bien dans le groupe et laisse Raf, Cyril et Kiki explorer les galaxies extérieurs du gout. Il faudrait voir cependant à ne pas renforcer la tendance Bap-Nico.
Nous n’aurons pas réussi à ramener Raf parmi les amateurs de Cabernet Franc de Loire.

image